Qui Suis-je ?

Je m'appelle Marie.

Depuis 2004 et la rencontre de mon enseignant je chemine dans le chamanisme dont l’appel se faisait sentir depuis l’enfance au travers d’une puissante reliance à la nature et d’une profonde conviction que toute chose peut être consciente et reliée aux autres et au tout lorsque nous y portons le regard et l’intention.

Après plusieurs années de pratique intensive pour moi-même j’ai en 2011 finalement accepté de me mettre au service et plus particulièrement de m’investir dans la transmission du chamanisme afin d’apporter à toute personne désirant s’y engager des outils fiables et sûrs.

 

C’est un chamanisme archaïque qui m’anime. Puisant au plus profond des premiers âges de l’éveil spirituel et de la mémoire humaine, dans la Mémoire et les entrailles de la Terre-Mère. C’est aussi un chamanisme moderne et laïc dépourvu de considération religieuse ou ésotérique et de dogme mais profondément ancré dans une vision animiste du vivant

Et c’est avant toute chose une voie de retour à soi,  de réappropriation de son libre arbitre et de son propre pouvoir sur ses choix de vie.

 

Les arts sont pour moi indissociables de la voie chamanique. La musique y tient une place majeure et outre le tambour je pratique aussi la flûte, d’autres instruments et bien sûr le chant.

C’est aussi tout naturellement que je me suis mise à créer et fabriquer tambours et autres outils propres à accompagner la pratique du chamanisme de tout un chacun.

 
frise pariétale.png
 

Mon rapport au terme « chaman »

 Je ne suis pas Chamane !

« Chaman » est un mot d’origine Toungouse (Sibérie).   

Tous les peuples ont leur propre terme pour désigner leurs « hommes et femmes médecine », leurs chamans. C’est l’absence de terme occidental et la popularisation du terme « chaman » par les anthropologues au XVIIe siècle qui en a peu à peu imposé l’usage. Fondamentalement « chaman » ne devrait donc s’employer qu’au sein de la culture toungouse.

Cependant nombre de termes implantés en langue française ayant par la force de l’usage gagné leur universalité (amiral, massage, concert, matelot, chiffre, élixir, etc., n’ont plus dans le langage courant d’origine culturelle évidente) l’on peut accepter aussi l’universalité du terme chaman qui par ailleurs désigne par nature quelque chose d’universel.

 

Il y aurait néanmoins lieu de différencier les chamans qui officient dans un contexte culturel  et communautaire particulier et les pratiquants du chamanisme "moderne" qui explorent cette voie avant tout pour leur propre développement personnel.

Si je devais choisir un mot pour me définir au sein de ma pratique et de ce que je transmets ce serait tout simplement celui d’enseignante en chamanisme.

 Je ne suis pas Chamane et je ne forme pas de chamanes. Je transmets des outils propres au chamanisme et offre des espaces d'expérimentation et de pratique de ces outils dans un but de connaissance et d'évolution de Soi.

frise pariétale.png
 

Volonté éthique

 

 

Plus encore que tout autre les domaines du développement et de l’éveil de soi ne devraient être sous-tendus que par des valeurs d’éthique et de bienveillance inaliénables.

 

Ces quinze dernières années j’ai hélas pu constater que la nature humaine dans ses côtés les plus bas, les plus vils et les plus sombres est encore et toujours bien trop influente au sein des groupes et/ou des individus se réclamant du chamanisme et autres voies de développement personnel et spirituel.

Échaudée par le nombre effarant de dérives dont j'ai été témoin et dans certains cas subi, je suis devenue particulièrement attentive et sélective dans ma propre manière de transmettre, mais aussi dans le choix des gens avec lesquels il peut m’arriver de travailler.

 

Ma volonté en matière d’éthique s’articule autour de plusieurs points clef : 

•Offrir des outils favorisant l’autonomie et la responsabilisation de soi. Le but ultime de l'enseignant/accompagnant doit être que ses consultants et élèves n’aient plus besoin de lui. Il ne doit ni les infantiliser, ni les maintenir en état de dépendance, ni les induire/maintenir dans des croyances dangereuses

•La promotion des pseudo-sciences, pseudo-médecines, etc. et la complaisance envers celles-ci est à proscrire. Ceci afin que cultiver sa spiritualité reprenne son sens premier : Cultiver son Esprit (et son esprit critique) et non cultiver ses croyances.

•Conscient de sa faillibilité, l'enseignant/accompagnant doit être en constante remise en question, travailler sur lui-même pour garder toute sa vigilance quant aux pièges de l’égo. Ne pas se poser en maître mais en accompagnant bienveillant et réceptif aux enseignements que chaque rencontre peut lui apporter.

• L'enseignant/accompagnant doit savoir rester conscient de ses propres projections et interprétations (tout autant que de celles de ses consultants) afin de garder la maîtrise des implications émotionnelles inhérentes au travail d’accompagnement que celui-ci concerne un individu ou un groupe.

•L'enseignant/accompagnant doit savoir reconnaître un cas ou une situation qui le dépasserait ou ne relèverait pas de sa compétence, qu’il s’agisse du domaine physique, psychique ou même spirituel et orienter ses consultants vers un autre accompagnant ou un thérapeute (dont il sait l’éthique sûre) ou vers la médecine conventionnelle.

Il ne doit en aucune manière se substituer à un traitement thérapeutique conventionnel, encore moins en recommander l’arrêt. Il peut cependant accompagner le traitement en une synergie bienveillante et respectueuse.

•Tout contact physique aussi anodin soit-il doit être clairement énoncé et le consentement clairement exprimé dans les limites de la bienséance et de la pudeur. Un contact de nature intime ou sexuelle ne doit EN AUCUN CAS avoir lieu dans le cadre de l’accompagnement et/ou de l'enseignement.

•L'enseignant/accompagnant devra se montrer particulièrement vigilant au sein des stages ou ateliers collectifs qu’il supervisera afin qu’aucun individu n’ait de comportement déplacé ou dangereux. Il se réservera le droit et se fera un devoir d’exclure toute personne pouvant nuire à autrui par quelque biais que ce soit.

•La rémunération des stages, séances individuelles et autres accompagnements doit être clairement définie en amont. Son montant doit être raisonnablement adapté à la prestation proposée.

•La discrétion quant aux consultants et leur identité, leur histoire et ce qu’ils peuvent vivre ou confier pendant l'accompagnement et l'enseignement doit être absolue.

La voie du chamanisme se vit au quotidien. Un enseignant/accompagnant doit être capable d'appliquer ces règles d’éthique dans sa vie personnelle tout autant que dans sa vie professionnelle.

Je m’efforce autant que possible de suivre moi-même ces principes et de ne recommander que des gens que je sais avoir à cœur des valeurs et fonctionnements similaires.

frise pariétale.png
 

Ce que vous trouverez dans mes stages

 

 

• la spiritualité comprise et transmise dans son sens de « culture de l'Esprit » (et non d'entretien des croyances) ainsi qu'une sensibilisation à l'exercice quotidien de l'esprit critique et du fonctionnement des biais cognitifs. Pour ainsi dire une spiritualité rationnelle et responsabilisante.


• La pratique d'un chamanisme moderne, laïc et dépourvu d’ésotérisme où chaque rencontre avec un esprit allié et/ou archétypal est avant toute autre chose celle d'une part de nous même désireuse de se révéler, s'exprimer et d'offrir ses ressources. Ainsi nous pouvons apprendre à ouvrir le dialogue avec chacune de nos facettes, y compris les « ombres », pour les intégrer en un tout unique, fluide et harmonieux.


Une remise en perspective et une réappropriation de sa propre puissance par la prise de conscience que c'est notre regard et notre intention qui donne son « pouvoir » à un objet, un symbole ou à un rite (ou même à une personne) et qu'il revient à chacun·e (et non à un dogme, une tradition ou qui que ce soit d'autre que Soi) d'être responsable et de choisir ce qui nourrit et fait sens pour Soi.


• un espace-temps sécurisé d'apprentissage et d’expérimentation des outils chamaniques (voyages chamaniques et états de conscience modifiés, cercles de tambours, voyages du corps, etc.) employés dans un but de connaissance et d'évolution de soi accessible au plus grand nombre, quelque soit votre niveau de pratique (seuls certains stages spécifiques sont orientés vers un public plus expérimenté)


• Des moments de soutien individuel par le groupe et le cercle de tambours.


• Des temps d'expression et de partage collectifs et individuels par la parole, le chant, la musique, le mouvement et la danse.


• Des moments ludiques de jeu, de joie et d'invitation à la poésie et à la créativité et à la célébration de Soi


• Une invitation à redécouvrir et s'émerveiller de la beauté brute de la Nature et du Vivant et de la place que nous pouvons y occuper.

En bref des outils vous permettant de redevenir et/ou rester seul responsable de votre propre autorité sur vous même et vos choix de vie. D'avoir suffisamment d'assurance d'autonomie, de confiance en vous même et de maturité pour vous épanouir et suffisamment d'esprit critique pour savoir discerner ce qui est réellement bon et épanouissant pour vous.

 

frise pariétale.png

Ce que vous n'y trouverez pas

 

 • Un gourou, un maître, un guide spirituel, un substitut à dieu ou à l'approbation parentale, bref, toute entité réelle ou fantasmée à qui vous soumettre et déléguer votre autorité sur vous même. Mon but est que votre premier réflexe soit toujours de chercher en vous et nous à l’extérieur de vous.


• Une vocation de chaman. Je ne suis pas chamane et je ne forme pas de chamanes. Je transmets les outils propres à la pratique chamanique dont certains peuvent s'expérimenter à deux ou plus afin d'en explorer différentes perspectives mais qui n'ont pas vocation à plagier ou usurper le rôle culturel, communautaire et social des chamans premiers.


• La révélation par une personne ou une méthode tierce de votre destin ou de votre « mission de vie ou d'âme». Mais plutôt vous proposer des outils pour apprendre à écouter et reconnaître vos besoins, vos envies et vous épanouir dans vos propres choix. Être en toute maturité et autonomie seul maître de votre destin.


Des causes et des solutions « extérieures » aux blocages, traumatismes ou au mal-être. Il ne sera jamais question dans mes stages d'entités parasites, d’envoûtements ou encore de traumatismes venant de vies antérieures ou expliqués par quelque mancie ou astrologie que ce soit. Nous allons chercher dans l'ici et le maintenant en SOI les causes et surtout les solutions. C'est un travail beaucoup plus difficile, parfois peu plaisant et inconfortable, mais beaucoup plus opérant particulièrement sur le long terme, pour devenir responsable, mature et efficace dans sa propre œuvre de guérison et d'évolution.


Des solutions magiques, immédiates et passives. S'il peut arriver qu'une simple parole ou un événement anodin déclenche une prise de conscience spectaculaire qui peut réorienter ou éclairer toute une vie, c'est le plus souvent un travail de longue haleine qui permet une véritable et pérenne évolution. Mes stages proposent la transmission d'outils à appliquer au quotidien pour construire ou reconstruire la connaissance, la confiance et l'estime de soi. Une fois le stage terminé il vous revient à vous d'en faire bon usage et de poursuivre le travail. Chacun connaît l'adage : « je peux vous mener à la rivière mais je ne peux boire à votre place ». Quiconque vous promet de « boire à votre place » tente, consciemment ou non, d'avoir de l'emprise sur vous.


Un lieu de prosélytisme pour votre propre spécialité « spirituelle » ou vos croyances. J'accepte bien sûr que les participants à mes stages aient des croyances et des pratiques que je ne partage pas, voire que je reprouve pour toutes les raisons citées plus haut. Je n’empêche pas non plus les échanges sur ces sujets entre les participants. Mais je recadrerai tout prosélytisme de croyances ou pseudo-sciences pouvant mettre en danger l’intégrité mentale et/ou physique d'autrui dans les stages que j'anime ceci pouvant aller jusqu'à l'exclusion du stage.

A titre informatif je suis passée par beaucoup de ces croyances. Pour les avoir observé et parfois subits j’en connais bien le fonctionnement et surtout comment leur tenants et acteurs en profitent, parfois en toute bonne foi, pour subjuguer les personnes en souffrance, exploiter leur détresse et les y maintenir pour garder leur emprise.


C'est pourquoi il me tient particulièrement à cœur de transmettre mon expérience afin de vous aider à toujours valoriser et recourir en premier lieu à votre propre autorité sur vous-même.


Vos Alliés Chamaniques sont vos meilleurs conseillers. Et vos alliés, c'est Vous !